Cancer

Cancer

Rappelons ce qu’est le cancer

Le cancer est un processus de prolifération de cellules anormales au sein d’un tissu. Une cellule anormale dite initiatrice, dotée de certaines propriétés dont la capacité à se subdiviser indéfiniment va créer un amas de tissus qu’on appelle tumeur. Les cellules cancéreuses peuvent éventuellement migrer dans l’organisme en formant des métastases, c’est un indicateur de l’avancement de l'état de la maladie. Les formes de cancer sont malheureusement très nombreuses et le taux de cancer est en constante augmentation dans nos sociétés.

On compte en moyenne 385.000 nouveaux cas chaque année en France Les causes ou facteurs peuvent être internes (génome,mutation) ou externes, souvent liés à des facteurs environnementaux (irradiation, tabagisme, alcoolisme….).

Les cannabinoides dans tout ca ?

Commençons tout de suite par mettre les choses à plat: Il n’est pas impossible que les cannabinoïdes aient une action bénéfique sur les cellules cancéreuses, mais on ne l’a pas encore démontré. Les cas individuels de rémission ou de guérison totale d’un cancer se revendiquant grâce au cannabis sont nombreux, les raccourcis vont bon train, aussi, il convient de préciser qu'il est possible de démontrer scientifiquement une expérience qu’en l’appliquant à un panel d’individus suffisamment large. Dans les faits, plus d’une centaine d'articles scientifiques ont été publiés sur les cannabinoïdes et le cancer, mais ces études sont pour l’ensemble précliniques, réalisées en laboratoire, in vitro, ou bien réalisées sur des souris, d'où l'impossibilité malgré tout d’affirmer avec des preuves scientifiques solides à l’appui que les cannabinoïdes peuvent traiter le cancer sur un humain de manière efficace et en toute sécurité. Affirmer le contraire est une pratique trompeuse pour les patients et leurs familles et donne une fausse image de l'état d'avancement scientifique dans ce domaine. Tant de résultats prometteurs en laboratoire ne se sont jamais traduit par des traitements sûrs ou efficaces lorsqu'ils ont ensuite été testés chez l'homme. Toutefois, un nombre important d'études pré-cliniques viennent soutenir la thèse qui voit dans les cannabinoïdes un potentiel agent curatif pour le cancer,

CBD et chimiothérapie

Par quels mécanismes ?

Reste à élucider les mécanismes activés par les récepteurs CB1 et CB2 sur les cellules cancéreuses. Il semble il y avoir des effets différents selon type de cancer, type de cannabinoïde et dosage, de sorte qu’il n’existe pas un traitement universel pour le cancer. Plus d’une centaine de cannabinoïdes et autant de formes de cancer, une multitude de combinaisons, nous sommes plutôt loin d’un remède miracle. Pire encore, dans certaines circonstances, les cannabinoïdes peuvent encourager les cellules cancéreuses à se développer ou avoir des effets différents voire contraires selon la dose utilisée.

Une piste privilégiée de l’action des cannabinoïdes dans le cancer est l’interaction entre récepteur CB1 et CB2 et l’apoptose des cellules :

Apoptose : L’apoptose est la destruction programmée d’une cellule face à un stress.

Ce processus naturel est bloqué chez les cellules mutées cancéreuses, qui se subdivisent indéfiniment. On détermine le cycle de vie d’une cellule en mesurant son taux de céramide,un lipide présent dans la membrane cellulaire. Or, une étude pré-clinique montre que le cannabinoïde THC, a travers les récepteurs CB1 et CB2, accélère la destruction programmée, et donc la mort, des cellules cancéreuses en favorisant la formation de céramides. Aussi, l'étude suggère que seules les cellules cancéreuses subissent cette auto-destruction avancée. Cette propriété à accélérer la destruction naturelle des cellules cancéreuses uniquement pourrait grandement contribuer dans la recherche contre le cancer. En effet, la chimiothérapie comme traitement ne fait justement pas de différence dans son action entre cellules saines et cellules cancéreuses, d'où une détérioration du système immunitaire et des effets indésirables nombreux.

L’huile de Rick Simpson ?

Le désormais très connu Rick Simpson et son huile, appelée RSO pour Rick Simpson Oil, sur le cancer connaît un vif succès au USA. Attention, cette huile est interdite en France puisqu'elle contient une forte concentration de THC. Lui même atteint d'un cancer de la peau, il dit avoir appliqué son huile, produite artisanalement par ses soins, directement sur ses plaies et il a vu ses mélanomes disparaître en quelques jours. Fort de cette découverte, il est devenu une figure emblématique de l’utilisation des cannabinoïdes dans la lutte contre le cancer. Aujourd'hui, il partage son expérience et fait des conférences mais ne commercialise pas son huile, son ebook seulement, alors méfiez vous des imitations et faux sites internet qui usurpent son nom (site officiel)

Cannabis et Chimiotherapie

Le cannabis est souvent associé au cancer dans la mesure ou le cancer renvoie lui même souvent à la chimiothérapie, ici, il est question d’utilisation de cannabis thérapeuthique, sous toutes ses formes, mais les propriétés des cannabinoïdes recherchées sont celles qui vont venir soulager les effets eux adverses de la chimiothérapie. Il s'agit de lutter contre la douleur, les nausées, la perte de l'appétit et l'anxiété. Aux Etats Unis deux médicaments, le dronabinole et nabilone, sont autorisés par la FDA (plus d'information) a base de cannabinoïdes dans le cadre de la prise en charge des nausées et vomissements liés à la chimiothérapie. Dans les etats ou le cannabis médical est autorisé, les patients se voient généralement prescrire des produits à forte concentration de THC, associé à du CBD.

Les cannabinoïdes peuvent-ils traiter le cancer?

Pour valider de manière scientifique les bénéfices potentiels des cannabinoïdes dans le cancer, des essais cliniques sur un grand nombre de de patients témoins ne recevant aucun autre traitement est nécessaire.

Un seul essai clinique, sur des patients atteints d'un glioblastome multiforme, à essayer de déterminer l’action des cannabinoïdes sur leur cancer , initiée en Espagne par le Dr Manuel Guzman et son équipe. Neuf personnes atteintes a un stade avancé et incurable, d’une forme de tumeur cérébrale très agressive, ont reçu par injection directe dans le cerveau du THC hautement purifié Il s’agissait d’un essai à un stade précoce sans groupe témoin, il est donc impossible de déterminer si le THC a contribué à prolonger la vie de ces patients.

Conclusion, des avancées scientifiques et des cas individuels très prometteurs, mais impossible d’affirmer ou de croire au produit miracle en l'état actuel des choses, on peut toutefois croire aux avancées scientifiques issues des recherches en cours et espérons que nous puissions agir un jour en prévention et/ou en traitement anti-tumoral de manière efficace, en toute sécurité et de manière généralisée sur toutes les formes de cancer. Dans l’attente, si toutefois vous envisagez d’utiliser des cannabinoïdes dans le cadre d’un cancer pour vous ou vos proches, nous vous recommandons de consulter l’avis de votre médecin et de faire des recherches par vous-même sur des sites sérieux, de privilégier des produits naturels, traçables, issus de l’agriculture biologique, sans pesticides etc...

Les questions qui restent sans réponse à ce jour :

Il existe encore de nombreuses questions sans réponses sur le potentiel des cannabinoïdes pour traiter le cancer :

  • Quels cannabinoïdes ou combinaisons - naturel ou synthétique - pourraient être les plus efficaces ?
  • Avec quel dosage ?
  • Quels types de cancer pourraient mieux répondre aux cannabinoïdes ?
  • Comment limiter les effets indésirables du THC ?
  • Quelle methode d’administration recommendée ?
  • Est-ce que le cannabis ou ses méthodes d'administration peuvent aussi causer le cancer?

Site complet d’information dédié (en anglais)