Autisme

Autisme

Qu'est-ce que l'autisme ?

L’autisme est une maladie neurologique, qu’on caractérise par des symptômes de déficit social et de troubles comportementaux.

C’est un trouble complexe car c’est en fait un spectre de troubles affectant le développement cérébral. Il n’existe pas un seul autisme car chaque individu développe des symptômes différents, on parle donc de Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA).

L’autisme peut entraîner difficulté de coordination, hyperactivité, dyslexie, dyspraxie, anxiété et dépression. Bien que l’autisme touche chaque personne différemment, il existe des symptômes communs : des difficultés d’apprentissage et de communication, des comportements répétitifs voire obsessionnels et des centres d'intérêts restreints

En fonction du type d’autisme, les personnes atteintes peuvent parler ou non, avoir des difficultés ou précocités scolaires, avoir une déficience intellectuelle ou bien au contraire, faire preuve d’une intelligence supérieure à la moyenne dans des domaines précis.

Les symptômes de l’autisme sont généralement détectés dès les premières années de l’enfance. Ils toucheraient environ 1% de la population mondiale, principalement les hommes. 

Autisme et CBD

Quelle est la relation entre autisme et épilepsie ?

L'épilepsie est un trouble neuronal caractérisé par une augmentation soudaine de l'activité électrique dans le cerveau, entraînant une perturbation temporaire de la communication entre les neurones. Environ un tiers des autistes souffrent aussi d'épilepsie, le plus souvent dans les cas associés à des déficiences cognitives. Bien que la relation entre autisme et épilepsie soit bien connue, les mécanismes qui lient les deux maladies sont encore très mal compris. Certains chercheurs suggèrent qu’une mutation génétique serait à l’origine de l’apparition de ces deux troubles. Diagnostiquer des crises d'épilepsie chez des patients autistes peut toutefois se révéler difficile car les crises ne sont pas toujours faciles à identifier et les autistes ont des difficultés à communiquer sur leurs symptômes.

On trouve sur internet beaucoup de témoignages de parents qui ont intégré du CBD au traitement de leur enfant autiste et déclarent avoir constaté des résultats rapides et impressionnants, comme une baisse de la fréquence des crises, une réduction des comportements agressifs et des progrès dans la communication même chez des enfants n’ayant pas l’usage de la parole. (Plus d’informations ici)

Le cas le plus célèbre est très certainement celui de Charlotte Figi, une enfant de 5 ans atteinte du syndrôme de Dravet, lui provoquant des crises d'épilepsie (jusqu'à 300 par semaine) et des troubles neurologiques s’apparentant au TSA. Alors que Charlotte venait d'être plongée dans un coma artificiel pour permettre à son corps de récupérer des crises, ses parents, se sont tournés vers l'huile de CBD. En effet, après avoir essayé toutes les formes de traitements classiques sur leur fille et devant l’aveu d’impuissance des médecins, ses parents lui ont administré de l’huile avec une forte concentration de CBD et les résultats ont été immédiats. La prise de cannabidiol a drastiquement réduit les crises, passant de 300 à aucune la première semaine. Globalement, le nombre de convulsions a baissé de 99% et les troubles liés à l’autisme ont diminué, améliorant ses facultés de communication et d’interactions sociales.

Nous ne recommandons pas l’utilisation de CBD sur des enfants sans consultation médicale préalable, idéalement auprès d’un spécialiste en cannabinoïdes. Le CBD est un complément alimentaire et n’a pas vocation à traiter, guérir ou prévenir quelconque maladie, ni ne saurait remplacer la prescription d’un médecin agréé. Si vous avez des doutes quant à sa consommation, ses interactions avec d’autres traitements, votre état de santé actuel, veuillez demander l’avis de votre médecin.

CBD et système endocannabinoïde.

Les scientifiques ont découvert l’existence du système endocannabinoïde en 1992 et les études sur le sujet ont été nombreuses avec des résultats très prometteurs. Certains experts ont présenté le système endocannabinoïde comme « la médecine du futur ».

Notre système endocannabinoïde joue un rôle essentiel dans l'équilibre physiologique.

Le système endocannabinoïde est un ensemble de neurotransmetteurs et neurorécepteurs présents dans le système nerveux chez les mammifères, et joue un rôle essentiel mais encore mal compris dans des processus physiologiques comme le système immunitaire, la protection neuronale, la modulation de la douleur, l'appétit, le sommeil, l'humeur. Les deux principaux récepteurs qui vont traiter les messages chimiques des cannabinoïdes sont appelés CB1 et CB2.

CBD synapnes système endocannabinoïde

Les bienfaits du CBD chez les personnes atteinte d’autisme sont-ils prouvés ?

Les causes de l’autisme restent inconnues à ce jour mais l'hypothèse d’une origine génétique associée à des facteurs environnementaux est avancée. Cependant à ce jour, il n'existe pas de traitements médicamenteux pour soigner l’autisme.

Les recherches scientifiques pré-cliniques ont toutefois pu identifier des différences notables en comparant des images cérébrales de personnes autistes avec des personnes non autistes. Ils ont trouvé, au niveau des synapses, un "dérèglement" des neurotransmetteurs, régulant notamment la sérotonine. C’est une molécule impliquée dans le contrôle de l’humeur, la mémoire et d'autres processus cognitifs, or, le cannabidiol (CBD) a une action sur le système nerveux central qui pourrait être bénéfique pour les patients autistes. En effet, la prise de CBD, va activer les récepteurs du système endocannabinoïde, favorisant une augmentation du niveau de sérotonine dans les synapses.

Malgré les nombreux témoignages de parents et les résultats positifs des recherches, à ce jour, le nombre d'étude reste insuffisant pour démontrer l'efficacité des cannabinoïdes dans le traitement des Troubles du Spectre de l’Autisme(TSA). En revanche, plusieurs études majeures sont en cours sur le sujet et notamment celle du centre de recherche sur le cannabis médicinal, situé à l'université de San Diego en Californie. Le centre a récemment reçu un don de 4.7 millions de dollars de la fondation Ray and Tye Noorda pour soutenir ses travaux sur le CBD et l’autisme. C’est le don le plus important de l’histoire des États-Unis dans le domaine de la recherche sur le cannabis médical. Cette somme est destinée à la recherche en faveur de traitements utilisant des cannabinoïdes pour soulager les symptômes d'enfants souffrant d'un autisme sévère. Ce centre de recherche créé en 2000, s’est déjà illustré pour avoir mis à jour l'efficacité du CBD dans les douleurs chroniques.

En Israël, une étude expérimentale est menée sur plus de 120 personnes touchées d’autisme. Cette étude porte sur des hommes et des femmes autistes âgés de 4 à 30 ans et présentant des troubles allant de légers à sévères. Les résultats ne seront publiés que fin 2019.

Le potentiel immense du CBD dans le traitement de l’autisme suscite l’interêt des chercheurs et d’autres études sont en cours comme celle du Montefiore Medical Center à New-York ou bien celle conduite par le département des sciences experimentales de Barcelone.

Pour conclure

L’utilisation du CBD dans le traitement de l’autisme est assez récente. Cependant, le cannabidiol (CBD) a déjà des résultats très positifs sur des troubles comme l'anxiété, l'hyperactivité, le déficit d’attention et les crises d'épilepsies qui sont des symptômes souvent associés aux Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA). Les études réalisées à ce jour sont très encourageantes mais pas assez nombreuses pour prouver l'efficacité du CBD dans le traitement des TSA. En revanche, plusieurs études de grande ampleur sont actuellement en cours, et les premiers résultats très optimistes permettent d'espérer des avancées significatives.

ATTENTION : Le CBD est un complément alimentaire et n’a pas vocation à traiter, guérir ou prévenir quelconque maladie, ni ne saurait remplacer la prescription d’un médecin agréé. Si vous avez des doutes quant à sa consommation, ses interactions avec d’autres traitements, votre état de santé actuel, veuillez demander l’avis de votre médecin.